Financer votre formation Lean Six Sigma au Maroc ?

financer votre formation

« Rien n’est donné. Tout est à prendre – à apprendre. »

L’économie Marocaine, à l’instar des autres économies passe par une période d’adaptation au contexte actuel, marqué principalement par la pandémie COVID 19 et qui n’a épargné aucun secteur (industriel ou de service).

Face à ce contexte sanitaire, la scène international a été marqué par de véritables changements structurels et une flambé fulgurante en terme d’utilisation des technologies, pour garantir un minimum d’efficacité, ce qui a poussé de plus en plus de Manager à revoir leurs modes de gestion au sein des organisations.

Conduire le changement, face à ce contexte en mutation, et atteindre l’excellence, n’ai pas une chose aisée, dans la mesure ou l’implication de tous les collaborateurs est exigé et l’adoption d’un esprit d’amélioration continue est indispensable.

La mise en place de changements significatifs, mais graduellement au sein de l’organisation constitue une des solutions qui permettent de fédérer les équipes et de mobiliser la culture de l’action vers le changement.

Le Lean six sigma, en tant que philosophie de management permet d’entretenir cet état d’esprit et la formation continue des collaborateurs en Lean Six Sigma ainsi que la mise en place d’une organisation Lean permet de créer et puis de maintenir un équilibre parfait entre la stratégie, son exécution par les personnes, les processus et la technologie. De sorte que cet équilibre génère à la fois une expérience employé enrichissante mais aussi une expérience client satisfaisante, toutes les deux sources d’efficacité et d’efficience pour l’entreprise.

Il est tout à fait évident que la formation et l’accompagnement constitue un des premiers leviers de performances des organisations d’aujourd’hui. Accompagner, coacher et fédérer son équipe pour atteindre des objectifs souhaités, mais surtout pour plus d’implication et d’épanouissement dans le travail constitue un vrai challenge pour les managers.

Face à des budgets de plus en plus serré, le budget qui se trouve le plus impacté dans les périodes en perturbation, se trouve le budget formation continue. À l’échelle national (Maroc), plusieurs programmes de financement des formations, notamment en Lean Six Sigma, ont été mis en place par les organismes d’État. L’intérêt de ces programmes reste ultime. A savoir, inciter les entreprises à accompagner les compétences de leurs collaborateurs et motiver les équipes pour atteindre les objectifs des organisations.

Il s’agit notamment :

  • Du mécanisme de remboursement des frais de formation dans le cadre des contrats spéciaux de formation ;
  • des mécanismes d’aides dans le cadre de La formation contractualisée pour l’emploi (FCE) et de la formation spécifique au secteur émergent ;
  • les programmes ISTITMAR, INMAA, TATWIR et MOUWAKABA, géré par Maroc-PME.

 

  • Pour le système de financement « contrat spécial de formation », (CSF) conclu entre l’OFPPT (Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail) d’une part et l’entreprise bénéficiaire d’autre part.

Le système des CSF est financé sur une fraction du produit de la Taxe de Formation Professionnelle (TFP). L’exercice retenu pour le budget alloué aux CSF et les comptes y afférents commence le 1er janvier de l’année et se termine le 31 décembre de la même année.

Le champ d’application des CSF comprend :

 Les Actions Individuelles

Elles comprennent :

  • Les Actions de Formation Planifiée (FP)
  • Les Actions de Formation Non Planifiée (FNP)
  • Les Actions d’Alphabétisation Fonctionnelle (Alpha)

 

  • Les Actions Groupées

Elles concernent les Plans de Formations Groupées mis en œuvre au profit des entreprises membres d’Associations d’entreprises ou de Zones Industrielles.

 

Le taux de Remboursement (TR)

Les Taux de Remboursement (TR) qui sont appliqués selon le Type d’Action sont précisés dans le tableau suivant :

Type de l’action Taux de remboursement
Formation planifiée (FP) réalisé par un organisme externe 70% du coût retenu

40% du coût retenu

Formation non planifiée (FNP) réalisée par un organisme externe
Alphabétisation fonctionnelle (Alpha) 80 % du coût retenu

qui est plafonné à 3000 dhs par personne alphabétisée

Formation planifiée (FP) réalisée en interne 70% du coût retenu à raison de 800 dhs/jour
Formation non planifiée (NFP) réalisée en interne 40% du coût retenu à raison de 800 dhs/jour
Formation longue durée Non finançable à partir du 1ier juin 2014

Tableau : Taux de remboursement des CSF des entreprises privées payant moins de 3 Mdhs de TFP

 

Les frais relatifs aux Actions d’Alphabétisation Fonctionnelle sont financés en dehors du Plafond de Remboursement (PR) accordé à l’entreprise.

 

Pour les Plans de Formations Groupées :

 

Plafonds de Remboursement (PR)

Ces plafonds sont fixés dans le cadre du budget alloué à l’association d’entreprises ou à la zone industrielle par le CCCSF (Le Comité Central des Contrats Spéciaux de Formation).

 

Les Taux de Remboursement (TR) est le suivant:

 

Type de l’action Taux de remboursement
Actions du plan de formation groupée 100% HT à l’organisme ayant réalisé l’action de formation groupée

10 % HT à l’association des actions réalisées et justifiées

 

Tableau : Taux de remboursement pour les formations groupées

 

Les frais relatifs aux formations groupées sont financés en dehors du Plafond de Remboursement (PR) accordé à l’entreprise.

 

  • Des mécanismes d’aides dans le cadre de La formation contractualisée pour l’emploi :

 

L’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC) en collaboration avec les professionnels de certains secteurs ont développé des mécanismes d’aide à l’insertion et à la formation.

 

Nous évoquons dans ce sens deux principaux dispositifs :

 

La formation contractualisée pour l’emploi (FCE)

La formation spécifique au secteur émergent (Industrie automobile, Aéronautique, Offshoring, Energie renouvelable).

 

La formation contractualisée pour l’emploi :

Pour l’employeur, la FCE a pour objectifs de réaliser des recrutements pour lesquels il a des difficultés à trouver les candidats ayant les compétences requises.

Pour le chercheur d’emploi, l’objectif recherché à travers cette mesure est l’acquisition de compétences permettant d’occuper un emploi identifié et par conséquent le développement de l’employabilité.

Pour l’opérateur de formation, la mesure permet de bien connaître les besoins du Marché de l’Emploi en vue de mieux adapter les programmes et la pédagogie.

La contribution à la Formation Contractualisée pour l’Emploi est fixée à Quarante Dirhams (40 DH) au maximum par heure et par participant (y compris les taxes si l’opérateur est éligible à la TVA). Des tarifs préférentiels, inférieurs à 40 DH par heure et par participant peuvent être arrêtés en commun accord avec les opérateurs de formation.

La formation doit être réalisée dans un délai d’une année au maximum. La contribution maximale à cette formation est de 10.000,00 DH par bénéficiaire (y compris les taxes si l’opérateur est éligible à la TVA). Cette contribution maximale peut être supérieure à 10.000,00 DH sans dépasser le plafond de 24.000,00 DH par candidat (y compris les taxes si l’opérateur est éligible à la TVA)  dans les cas suivants :

  • entreprise nouvellement créée (entreprise ayant au plus une année d’existence à la date de la demande),
  • entreprise qui opère dans l’un des nouveaux métiers (Emergence, TIC, …) ou
  • entreprise nationale ou étrangère qui lance un projet d’investissement.

 La formation spécifique au secteur émergent :

L’objectif de ce dispositif est de réponde aux besoins des entreprises en ressources humaines formées aux métiers en relation avec les secteurs dits émergents et de disposer des bases de culture industrielle.

L’ANAPEC lui a été attribué le droit de gérer les modalités d’octroi de la contribution de l’État à la formation du personnel de ces secteurs. Il s’agit notamment de (l’aéronautique, l’offshoring, l’automobile …).

CONTRIBUTION À LA FORMATION :

La formation est réalisée pour un coût par participant et par profil, selon le barème détaillé au niveau du tableau suivant :

 

Niveau Formation à l’Embauche (en DH) Formation Continue (en DH)
Opérateur 16.500 5.500
Technicien 33.000 16.500
cadre 33.000 33.000

 

Cette contribution est repartie comme suit :

  1. au cours de la première année, le niveau de la contribution aux frais de la formation à l’embauche des bénéficiaires est défini selon le barème du tableau ci-dessus ;
  2. au cours de la deuxième et la troisième année, une contribution à la formation continue, plafonnée selon le barème du tableau ci-dessus.

Une personne a droit à un seul crédit formation. Au cas où elle quitte l’entreprise, le bénéficiaire n’a plus le droit qu’au reliquat du crédit formation.

  • Les programmes ISTITMAR, INMAA, TATWIR et MOUWAKABA

Le Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique lance, à travers l’Agence Maroc PME, une nouvelle génération de programmes d’appui pour la relance des TPME industrielles qui vise à donner une forte impulsion à leur croissance et compétitivité.

Instrument opérationnel des pouvoirs publics en matière de développement des PME, Maroc PME (Ex-Agence Nationale pour la Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise (ANPME)) est au cœur du dispositif marocain d’appui aux entreprises.

Grâce à la large gamme de produits qu’elle a pu développer et enrichir depuis sa création en 2002, Maroc PME accompagne les PME dans leur processus de Modernisation et d’amélioration de leur Compétitive.

L’approche d’intervention de Maroc PME se base sur des programmes fonctionnels. Ces derniers  pourront être structurés en deux catégories :

  • des projets sectoriels qui concerneront notamment les fonctions opérationnelles de l’entreprise :

– Processus de production,

– Approvisionnement,

– Design,

– Etc.

  • des projets transversaux visant l’optimisation des fonctions de support :

– Stratégie,

– Fonction commerciale,

– Organisation/Qualité,

– Logistique,

– Fonction financière,

– Systèmes d’information,

– Etc.

Maroc PME a mis en place une proposition de valeur prenant en considération un ciblage qui s’articule autour d’un référentiel d’offres de services transverses pour la Petite et Moyenne Entreprise, cible historique de l’Agence, mais aussi pour la Très Petite Entreprise et l’Auto-entrepreneur qui viennent élargir le spectre entrepreneurial visé par l’accompagnement de l’Agence.

Les programmes d’accompagnement actuels ont été reconfigurés en deux nouveaux programmes avec des taux d’appui plus intéressants et des conditions d’accès et de paiements simplifiées. Il s’agit, en l’occurrence du :

  • Programme ISTITMAR qui porte sur l’appui à l’investissement des TPME industrielles, pouvant aller jusqu’à 30% du programme d’investissement. Les projets réalisés au niveau des provinces et préfectures situées en dehors de l’axe atlantique Tanger-Casablanca peuvent bénéficier d’un appui additionnel de 5%.
  • Programme MOWAKABA qui prévoit une prise en charge des coûts d’assistance technique et conseil au profit des TPME industrielles pouvant aller jusqu’à 80% pour les PME (au lieu de 70% actuellement) et 90% pour les TPE. Le plafond d’appui aux projets de créativité et co-développement des TPE est passé pour sa part à 2 MDH au lieu de 1 MDH auparavant.

Par ailleurs, deux nouveaux programmes d’appui ont été mis en place, à savoir :

  • Le Programme TATWIR qui offre un appui sur mesure comprenant à la fois l’appui à l’investissement et l’assistance technique et conseil, et ce au profit des TPME industrielles investissant dans les secteurs porteurs notamment ceux de croissance verte, d’innovation industrielle et d’industrie 4.0. Le programme appuie également l’accélération des PME à fort potentiel de croissance ainsi que les projets d’investissement concernant les produits non industrialisés actuellement au Maroc permettant ainsi d’encourager la production industrielle locale.
  • Le Programme NAWAT qui porte sur l’accompagnement en termes de conseil, expertise et assistance technique, au profit des TPE, autoentrepreneurs et porteurs de projets ayant des projets d’investissement ne dépassant pas les 3 MDH. L’accompagnement couvre aussi bien la phase préinvestissement, à travers l’appui à l’élaboration des Business plans, que la phase post-investissement, à travers l’accompagnement par des experts et conseillers techniques pour le développement des compétences métiers, managériales et entrepreneuriales. En outre, ce programme offre une mise en réseau de sa cible pour le partage d’expériences nécessaires à la réussite des projets.

Pour bénéficier de ces subventions , vous pouvez nous contacter au info@theleansixsigmacompany.ma

Vous pouvez suivre nosformations Lean six sigma, tout en bénéficiant de ces subventions.

« Apprendre c’est vouloir progresser, c’est être animé d’une passion, d’une soif intense de découverte. »

Pour ceux qui travaillent à distance, nous proposons désormais nos formations les plus populaires en ligne. C'est le moment idéal pour apprendre l'amélioration continue !

FORMATIONS ET ATELIERS EN LIGNE SUR LE "LEAN SIX SIGMA
Cliquez ici pour plus d'informations sur nos cours en ligne, ou contactez-nous pour en savoir plus sur les possibilités.

CONTACTEZ-NOUS
LIRE PLUS